Application de la loi sur la protection personnelle :

Les clubs ne peuvent plus collecter les données des gens et de les utiliser ensuite, à condition d'avoir une autorisation "explicite" de la personne en question et de détailler à ce dernier avec précision comment ces infos vont être utilisées :

 « L'utilisateur devra donner un accord non ambigu pour la collecte et l'exploitation de ses données ». S'il refuse, il devra tout de même pouvoir accéder au site concerné, dans la mesure du possible.

 Le club doit aussi expliquer avec quelles autres sociétés les données seront partagées et comment elles seront exploitées par ces tiers (marketing personnalisé, achat programmatique...) »

 Une rubrique peut-être à insérer dans la fiche d'inscription (c’est également en cours sous ADOC et Mon Espace Tennis).